Je dis les gamins, car ils resterons toujours "mes gamins"!
Un Noël sans eux serait je pense la pire des choses qui puisses m'arriver, quoique cette année ma fille avait décidé de partir à Berlin avec son chéri...
Je n'ai cessé de penser à elle... Heureusement mes garçons étaient présents, il toujours délicat de les réunir tous ensembles, vu leur éloignement et métiers... Viendras bien un jour où on ne seras plus réunis pour ces temps de lumières et de joyeux moments passé ensembles! Alors je profite de l'instant présent!
Ils me manquent déjà, puisque repartis dans leurs foyers respectifs... peut-être suis resté trop papa poule, mais on me changeras plus!
Quels parents ne sont pas fiers de leurs gamins?
Je n'en connais pas autour de moi et je trouve même impensable de ne pas être fier de ses enfants quoiqu'ils aient choisi comme voie; je me dis souvent qu'ils auraient put "mal" tourner, une chose est certaine, si cela était le cas je ne les aimeraient pas moins!